Qu’est-ce qu’on attends d’une Aide soignante ?

 Vous ne savez pas si vous possédez déjà certaines des compétences nécessaires pour travailler comme aide-soignante ? Vous travaillez déjà comme aidant(e) familial(e) et vous voulez savoir quelles sont les aptitudes dont vous aurez besoin pour réussir dans ce métier ?

Vous êtes au bon endroit !

 L’aide-soignante est souvent directement encadrée par un infirmier lorsqu’il travaille dans un établissement de santé (hôpital, clinique, EPHAD). Elle a la responsabilité de garantir la sécurité et le confort du patient tout au long de son séjour. Ses principales responsabilités consistent à prodiguer des soins d’hygiène corporelle, à aider le patient à s’habiller, à manger, à prendre ses médicaments, à se lever et à effectuer d’autres activités quotidiennes que le patient est incapable d’exécuter seul. La vocation d’aide-soignant requiert une habile fusion de capacités techniques, de traits humains et de connaissances théoriques. Voici une liste, non exhaustive, des principales aptitudes attendues d’un(e) aide-soignant(e).

Empathie

L’aide-soignant doit comprendre comment développer un lien particulier avec le patient. Il doit se montrer plus prévenant et plus courtois que jamais lorsqu’il est présent lors de ses moments d’intimité, afin de contribuer au climat de confiance qui favorisera la compréhension et la compréhension mutuelles. Trouver le juste équilibre entre l’empathie pour le patient qui peut traverser des circonstances difficiles et éviter de laisser les émotions dominer tout le reste sera un défi, sans parler des risques pour sa santé mentale et physique. 

 

Sens de l’organisation

Être aidant nécessite de jongler avec de multiples activités de soins et d’hygiène ainsi qu’avec d’autres tâches professionnelles. Afin d’éviter de se sentir accablé par un emploi du temps souvent chargé, l’aidant a tout intérêt à hiérarchiser ses tâches et à prendre fréquemment des notes. Lorsqu’on travaille dans un hôpital, le multitâche est une nécessité. Si ce n’est pas votre qualité première, sachez qu’une brève période d’immersion professionnelle suffira à vous faire acquérir les réflexes qui vous éviteront de vous sentir impuissant face aux nombreux problèmes que vous rencontrez chaque jour.

Discrétion

Dans l’exercice du métier de soignant, la confidentialité et l’obligation de discrétion ne sont pas des notions à prendre à la légère. Il est important pour le soignant de préserver l’intimité du patient et de garder pour lui les informations médicales plutôt que d’éliminer sa personnalité et de disparaître dans l’ombre. Il n’est pas question de rompre le lien de confiance entre le patient et l’équipe soignante, les professionnels de la santé doivent donc respecter strictement les devoirs éthiques de discrétion et de secret professionnel.

  

Une communication efficace 

Le soignant doit posséder de solides compétences en communication, que ce soit pour interagir plus efficacement avec les patients ou pour contribuer à l’échange efficace d’informations entre collègues. Cette aptitude implique une variété de compétences supplémentaires, telles que la capacité à synthétiser les informations, tant à l’oral qu’à l’écrit, et la capacité à s’adapter aux caractéristiques et aux personnalités de chaque interlocuteur.  Il ne peut y avoir de bonne communication sans une bonne capacité d’écoute, qui comprend également la capacité d’écouter et de se mettre à la place de l’autre.

Capacité d’observation

Si l’aidant ignore la majorité des signes qui pourraient l’alerter, comment peut-il se rendre compte de l’évolution de l’état de santé du patient ?  Il n’est pas nécessaire que l’aidant devienne un véritable détective privé (même si ce serait génial ! ), mais plutôt qu’il s’appuie sur sa compréhension théorique et son bon sens pour identifier le moindre signe d’inquiétude et mettre en place les soins adéquats en informant les parties concernées, comme une infirmière, un médecin ou un psychologue, si nécessaire.

 

L’esprit d’équipe

Malgré la nécessité d’une certaine autonomie dans la profession d’aide-soignant, la collaboration est essentielle dans les établissements de santé. Un fort esprit d’équipe est nécessaire pour encourager la communication entre les soignants et offrir un environnement de travail positif et serein. Les différents membres du service seront en mesure de surmonter les moments les plus difficiles grâce à ce travail d’équipe et au soutien émotionnel.

La gestion du stress

Ce n’est un secret pour personne que les aidants travaillent dans un environnement qui peut être stressant, parfois au point de mettre en danger leur santé mentale ou physique dans les circonstances les plus extrêmes. Les risques d’épuisement professionnel et les nombreux impacts négatifs sur la qualité de vie des professionnels de la santé peuvent être traités efficacement en pratiquant une bonne gestion du stress. Il va sans dire qu’apprendre à contrôler ses émotions et à éviter les situations stressantes peut aider à mieux prendre soin de soi et des autres.  

Donner un sens à votre vie professionnelle

Se sentir productif est essentiel pour s’épanouir au travail. Vous espérez donner un sens à votre vie professionnelle ? Le métier d’aide-soignant répondra sans doute à vos attentes car il s’agit de veiller au quotidien au bien-être des patients.   Au centre du métier d’aide à la personne, l’aide-soignant est un élément essentiel de la chaîne de soins. Il travaille en étroite collaboration avec l’infirmière pour veiller à ce que les patients malades ou âgés dont il s’occupe conservent leur qualité de vie. Il est donc difficile de trouver une carrière plus valorisante. 

Laisser un commentaire